Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Paul Kaba THIEBA pour l’unité et la solidarité au Sourou / Nayala

Paul Kaba THIEBA pour l’unité et la solidarité au Sourou / Nayala

mercredi 22 février 2017

Le Premier ministre Paul Kaba THIEBA a séjourné dans la ville de Tougan dans la province du Sourou les 18 et 19 février 2017 à la faveur des 48 heures de solidarité du Sourou / Nayala organisées par le Collectif des groupements et associations pour la coordination des actions de développement au Sourou / Nayala. Le Chef du gouvernement a saisi cette opportunité pour visiter les périmètres irrigués de la vallée du Sourou.

Ambassadeur de l’unité et de la solidarité, valeurs sacrées préalables à toute action de développement réussie, le Premier ministre Paul Kaba THIEBA a parrainé les 18 et 19 février dernier à Tougan, les 48 heures de solidarité du Sourou/ Nayala. Par cet acte, Paul Kaba THIEBA a marqué son adhésion à l’initiative du Collectif des associations et groupements pour la coordination des actions de développement au Sourou / Nayala qui est de cultiver et de promouvoir au sein des populations, la solidarité et l’unité.

Un message bien reçu par ces populations, en témoigne leur mobilisation massive à toutes les étapes de cet important évènement depuis l’arrivée du Chef du gouvernement jusqu’à la clôture de l’activité. « Je remercie très sincèrement chacun pour l’accueil chaleureux réservé à moi et à ma délégation. Je voudrais vous remercier aussi d’avoir bien voulu m’associer à cette heureuse initiative en me désignant comme parrain. Je suis très comblé et heureux de constater que tous les enfants du Sourou / Nayala se soient retrouvés sans distinction aucune autour d’un idéal à savoir l’union et la solidarité des fils et filles de cette zone pour le développement de notre région, un objectif noble. J’en appelle donc à l’unité et au renforcement de la fraternité, pour que les générations futures, nos enfants soient fiers de nous demain » a dit Paul Kaba THIEBA au terme de la célébration de ces journées.

Une célébration marquée essentiellement par une soirée culturelle, une compétition féminine en course cycliste et en apothéose, un défilé d’environ 150 associations et groupements représentant diverses catégories socioprofessionnelles. Une vraie réussite pour le Premier ministre car pour lui, cette retrouvaille a permis de sensibiliser les populations au Plan national de développement économique et social, de les réunir autour d’un même idéal et d’obtenir leur onction pour la mise en œuvre du programme présidentiel. « Que cette rencontre marque un début et soit pérennisée » a-t-il souhaité.

Paul Kaba THIEBA à la découverte de la vallée du Sourou

Le Premier ministre Paul Kaba THIEBA a mis à profit son séjour à Tougan pour visiter la vallée du Sourou. Guidé par le Directeur général de l’Autorité de mise en valeur de la vallée du Sourou (AMVS), Monsieur Robert OUEDRAOGO, le Chef du gouvernement a fait le tour des périmètres irrigués et des stations de pompages de Dî et de Niassan le samedi 18 février 2017. Les potentialités irrigables sont estimées à 30 000 ha mais seulement 6 500 ha sont exploités pour la production du riz, du maïs, des fruits et légumes. La production annuelle au niveau des zones aménagées est estimée à 150 000 tonnes soit un chiffre d’affaires d’environ 15 milliards de F CFA.

« Je suis impressionné par l’étendu des superficies irriguées, par la qualité du travail et le courage des producteurs. Notre pays est une terre bénie, un pays riche avec beaucoup de potentialités » a laissé entendre le Chef du gouvernement. Toutefois, à travers cette visite, Paul Kaba THIEBA a pu toucher du doigt les problématiques qui se posent à la vallée du Sourou à savoir son enclavement, la dégradation des anciens périmètres irrigués, l’insuffisance des infrastructures de stockage et de conservation et l’absence d’unité de transformation.

A cela s’ajoutent l’inadéquation du statut de l’AMVS au contexte actuel de développement exprimée par le Directeur général et les difficultés d’approvisionnement en intrants soulignées par les producteurs. « Cette visite me donne beaucoup plus d’éléments pour analyser avec justesse ces problématiques et y apporter des solutions idoines. Nous avons au Sourou, à Bagré et à Samandéni, les moyens pour réaliser ce qui est au cœur du Plan national de développement économique et social (PNDES) à savoir , augmenter la productivité agricole et la compétitivité des filières dans la vision qui consiste à transformer les produits agricoles en produits industriels. Je suis donc déterminé avec l’ensemble de mon gouvernement, à faire en sorte que soient posées dans ces zones, les bases de l’industrialisation de notre pays par le mariage magique entre l’élevage, l’agriculture et l’industrie. L’avenir de notre pays en dépend » a soutenu Paul Kaba THIEBA.

Pour joindre l’acte à la parole, le Premier ministre a aussitôt exhorté l’AMVS à faire des propositions au gouvernement quant au statut institutionnel adéquat pour une étude de viabilité. Il a également invité le ministre en charge de l’agriculture à se joindre à cette structure pour une réflexion sur le modèle de production à promouvoir.

DCI/PM

Version imprimable