Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Education nationale : l’UNAPESS-BF entend redorer le blason du système (...)

Education nationale : l’UNAPESS-BF entend redorer le blason du système éducatif burkinabè

vendredi 10 février 2017

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a reçu en audience, une délégation de l’Union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina Faso (UNAPESS-BF) le 09 février 2017. Cette délégation conduite par Monsieur Hector Ardent Ouédraogo est venue présenter au chef du gouvernement le rôle et les missions de l’UNAPESS-BF dans le système éducatif national.

Les instances de l’Union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina Faso (UNAPESS-BF) ont été renouvelées fin juillet 2016. « Nous avons trouvé qu’il était opportun que nous rencontrions son excellence le Premier ministre pour lui parler du rôle et des missions assignés à l’UNAPESS-BF », a expliqué le président de l’union, Hector Ardent Ouédraogo à sa sortie d’audience. L’éducation, l’instruction et la formation constituent les rôles et missions fondamentaux de l’union, selon lui. De ce fait, l’UNAPESS-BF compte avec les autres acteurs de l’éducation assainir l’environnement scolaire et universitaire de façon à redorer le blason du système éducatif burkinabè.

Par ailleurs, M. Ouédraogo a signifié qu’il a été aussi question au cours de leurs échanges, de voir dans quelle mesure ils pourront apporter une solution à la crise scolaire à Niangoloko. « Cette crise a trop duré », a-t-il déclaré. Dans ce cas de figure, il estime que le dialogue et la communication sont les seules armes les plus efficaces pour trouver des solutions. Pour ce faire, a-t-il avancé, des déplacements seront effectués « très rapidement » à Niangoloko pour rencontrer les différents acteurs. Des élèves à leur association, en passant par les parents d’élèves, sans oublier les autorités administratives et coutumières.

Conscient que « la force ne pourra absolument rien résoudre », le président de l’UNAPESS-BF a, de ce fait, loué la vision et la démarche des autorités qui visent à privilégier le dialogue.

DCI/PM

Version imprimable