Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Millenium challenge corporation : Echanges autour de l’opérationnalisation (...)

Millenium challenge corporation : Echanges autour de l’opérationnalisation du second Compact

lundi 6 février 2017

Le Chef du Gouvernement burkinabè, Paul Kaba THIEBA, a reçu en audience, le 03 février 2017, une délégation du Millenium challenge corporation (MCC). Les échanges ont porté sur l’opérationnalisation du second compact du MCC.

Le Burkina Faso a été sélectionné pour bénéficier du Compact 2, entrant dans le cadre du Millenium Challenge Corporation (MCC), le 13 décembre 2016. Afin de rendre opérationnel ce second Compact, une délégation du MCC conduite par l’ambassadeur Andrew Young, est venue échanger avec le Chef du Gouvernement burkinabè. « Je voudrais saisir cette opportunité pour remercier le gouvernement américain et les responsables du MCC pour la confiance placée au Burkina Faso à l’égard de la politique du gouvernement », a noté Paul KabaTHIEBA, précisant que ce second compact est la matérialisation de la crédibilité retrouvée du Burkina Faso sur la scène internationale.

Selon lUI, cette séance de travail a permis de prendre contact avec l’équipe chargée de l’opérationnalisation du MCC et aussi, de faire connaissance du processus de mise en œuvre du second compact. Ainsi, Paul Kaba THIEBA a souligné que le processus de mise en œuvre du projet sera axé sur trois principales phases. Il s’agit d’une phase préparatoire (deux à trois ans), une phase d’exécution (cinq ans) et une phase d’évaluation. « Nous avons échangé sur ce qu’il faut faire au cours de ces trois principales phases, notamment par la partie gouvernementale et par le MCC, de manière à ce que la mise en œuvre de ce compact soit une réussite pour les gouvernements américain et burkinabè », a-t-il renchéri.

Et Paul Kaba THIEBA d’ajouter que la réunion aura permis aux deux parties de s’accorder sur les mesures qui doivent être prises pour accélérer le processus de mise en œuvre du projet. « La rapidité dépendra de notre capacité à implémenter les prérequis qui doivent être mis en œuvre avant les déblocages des premiers fonds », a-t-il signifié. Le premier Ministre a en outre souligné que des dispositions institutionnelles doivent être prises en vue de faciliter l’opérationnalisation du présent compact. Il est question notamment de la mise en place d’une unité de coordination, des réformes de nature économique et juridique qui doivent être implémentées.

La vice-présidente chargée des opérations du MCC, Kim KYEH, a exprimé son optimisme pour l’exécution du compact 2. « Le gouvernement est engagé pour faire ce qu’il faut pour travailler aussi vite que possible  », a-t-elle indiqué.

DCI/PM

Version imprimable