Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Négociations Gouvernement-Syndicats des travailleurs : Paul Kaba THIEBA (...)

Négociations Gouvernement-Syndicats des travailleurs : Paul Kaba THIEBA rassure que le Gouvernement va tenir ses engagements

jeudi 2 février 2017

Après une semaine de concertations et d’échanges, les négociations Gouvernement-Syndicats des travailleurs, au titre de l’année 2016, ont livré leurs conclusions le mardi 1er février 2017, confortant ainsi l’importance du dialogue social dans la mise en place d’un environnement de travail apaisé. Cette rencontre s’est soldée par la prise de différents engagements assortis d’échéances pour leur mise en œuvre. Le Premier ministre Paul Kaba THIEBA qui a présidé les travaux a salué l’esprit d’union et de sérénité qui a prévalu tout au long des négociations. Les organisations syndicales se disent « partiellement satisfaites ».

Le communiqué final qui a sanctionné les travaux de la rencontre Gouvernement-Syndicats des travailleurs au titre de l’année 2016 fait ressortir de nombreux points d’accord sur l’ensemble des préoccupations soulevées par les partenaires sociaux. Les conclusions ont fait état surtout des engagements pris par le Gouvernement vis-à-vis des organisations syndicales.

Au nombre des principaux points de négociations que sont la levée de l’Impôt unique sur le traitement salarial (IUTS) sur les primes et indemnités ainsi que la relecture du code du travail, le Gouvernement a pris des engagements à poursuivre les négociations avec les syndicats. Il envisage, pour ce faire, une rencontre extraordinaire Gouvernement-Syndicats annoncé pour ce mois de février 2017. Un projet de loi de rectification sera déposé auprès de l’Assemblée nationale et examiné lors de sa première session parlementaire si les conclusions de ce comité le nécessitent lors de la relecture de la loi de finances 2017. S’agissant du code du travail, le communiqué final indique que le processus de relecture se poursuivra en incluant le patronat et les partenaires sociaux. Le projet de loi portant code du travail sera soumis à l’appréciation de la deuxième session parlementaire.

Pour les autres engagements du Gouvernement notamment dans les secteurs de l’éducation et de la santé, l’exécutif a promis l’acquisition de 135 bus au profit des instituts d’enseignement supérieur et 150 autres pour améliorer la mobilité urbaine.

Un autre engagement de l’exécutif est l’éradication des écoles sous paillottes au plus tard en 2020. Aussi, le Gouvernement s’engage-t-il à publier la liste des écoles et des cliniques réglementaires sur les sites web des ministères concernés en vue de lutter contre les établissements d’enseignement et les centres de santé « pirates », à la demande des organisations syndicales. Les conclusions de la rencontre mentionnent également que les processus nécessaires à la transformation des Editions Sidwaya et de la Radiodiffusion télévision du Burkina en société d’Etat sont en marche…

Les organisations syndicales à travers leur président de mois, Paul N. Kaboré, ont une appréciation mitigée de la rencontre. « Les négociations ont abouti à des réponses partiellement satisfaisantes pour les travailleurs en particulier et les populations en général », a-t-il fait remarquer. Il a, par ailleurs, exprimé l’attachement de l’Unité d’Action syndicale au dialogue social, sincère, constructif et fructueux. Toute chose qui implique, selon lui, le respect mutuel des acteurs, le respect de la parole donnée et la mise en œuvre effective des engagements pris.

Quant au Chef au du Gouvernement qui a présidé les travaux, il s’est félicité du fait que les travaux se sont déroulés dans une très bonne ambiance. «  On a vraiment senti que l’esprit dans lequel nous travaillons est un esprit burkinabè. Il n’y a pas eu d’animosité. Au contraire je vois qu’il y a un esprit qui est à l’union, à l’unité, à la solidarité et c’est cela qui important. C’est pourquoi durant tous ces jours nous avons pu négocier dans la sérénité aussi bien sur les revendications au titre de l’année 2015 qu’au titre de l’année 2016 », s’est réjoui Paul Kaba THIEBA. Pour lui, la mise en œuvre des conclusions permettra de résoudre de nombreuses préoccupations du monde du travail au Burkina Faso et de renforcer la gouvernance au niveau national.

Et Paul Kaba THIEBA d’ajouter que son Gouvernement tiendra ses engagements et donnera des suites appropriées aux conclusions issues de cette rencontre. Il a invité l’ensemble des travailleurs à l’union et à la solidarité pour impulser le développement du Burkina Faso.

DCI/PM

Version imprimable