Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Mise en œuvre du PNDES : Le Premier Ministre et les partenaires techniques (...)

Mise en œuvre du PNDES : Le Premier Ministre et les partenaires techniques et financiers échangent sur les conditions de mobilisation des capitaux

mercredi 25 janvier 2017

Après la conférence de Paris sur le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES), l’heure est à la mobilisation des ressources annoncées et à l’opérationnalisation des projets au profit des populations. A cet effet, le Premier Ministre, Paul Kaba THIEBA, a rencontré les Partenaires techniques et financiers (PTF), le lundi 23 janvier 2017, pour échanger sur les conditions de mobilisation des ressources en vue de la mise en œuvre efficace du PNDES). Les PTF se disent satisfaits de l’engagement du Gouvernement à concrétiser les projets.

Le Burkina Faso et ses partenaires techniques et financiers entendent parler le même langage dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). La conférence de Paris tenu en décembre 2016 pour le financement du nouveau référentiel de développement du « Pays des Hommes intègres » a débouché sur de nombreuses intentions de financement que le Gouvernement veut concrétiser en vue de la réalisation des projets inscrits dans le PNDES.

Pour ce faire, le Premier Ministre entreprend des initiatives avec les partenaires techniques et financiers pour y trouver la bonne formule. Paul Kaba THIEBA a rencontré ceux-ci le lundi 23 janvier 2017. « L’objet de cette réunion était de s’entendre sur la méthode que nous allons utiliser pour travailler de manière intelligente et de manière efficace sur ces questions de mises en œuvre de réformes structurelles, également sur des questions de financement de projets structurants qui sont retenus dans le cadre du PNDES et de manière générale sur la gouvernance et le pilotage du PNDES », a-t-il indiqué.

De son avis, plusieurs actions sont à mener pour le décaissement des sommes annoncées lors de la conférence de Paris. Il s’agit de la finalisation des études de faisabilité des projets et les cadres sectoriels de dialogue. Paul Kaba THIEBA a également annoncé aux partenaires que la mise en place d’un dispositif de mise en œuvre efficace du nouveau référentiel de développement. Il a cité à ce sujet le comité national de pilotage, le secrétariat permanent du PNDES, les cadres sectoriels de dialogue et le cadre régional de dialogue. Aussi, existe-il, selon lui, une feuille de route pour le suivi de la conclusion de la conférence de Paris.

Les partenaires techniques et financiers ont exprimé leur satisfaction quant à la tenue de la rencontre et la démarche du Gouvernement de voir aboutir les différents projets. « Nous sommes satisfaits de l’engagement du Gouvernement à aller rapidement avec des projets qui vont être bénéfiques aux populations », s’est réjoui Cheick Fantamady Kanté, président de la Troïka et représentant des PTF .Les PTF se disent également disposer à accompagner le Burkina Faso jusqu’à l’aboutissement du PNDES tout en gardant une attention d’une part sur la mobilisation des ressources internes et d’autre part sur l’efficacité des dépenses et la préservation de la soutenabilité de la dette.
Le Gouvernement et ses partenaires ont convenu de tenir régulièrement ce genre de rencontre pour se pencher sur la mise en œuvre du référentiel.

DCI/PM

Version imprimable