Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Un Conseil des ministres extraordinaire sur les attaques terroristes menées (...)

Un Conseil des ministres extraordinaire sur les attaques terroristes menées au Burkina Faso

dimanche 17 janvier 2016

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a présidé le samedi 16 janvier 2016, un Conseil des ministres extraordinaire pour examiner la situation des attaques terroristes suivies de prises d’otages dont notre pays est victime depuis le vendredi 15 janvier 2016.

A l’issue du Conseil extraordinaire, le Premier ministre a fait une déclaration à la presse.
A la question de savoir si la situation était sous contrôle, Paul Kaba THIEBA a répondu par l’affirmative : « sur la base des informations que nous avons reçues des Forces de Défenses et de Sécurité, nous pouvons dire oui. Le Chef de l’Etat et moi-même avons fait le déplacement de l’hôtel Splendid pour prendre connaissance de la situation sécuritaire. Nous pensons que la situation est globalement sous contrôle dans cette zone. Mais il se peut qu’il y ait encore des éléments infiltrés, des éléments qui sont activement recherchés. C’est pourquoi nous appelons la population à la vigilance sans céder à la panique. Les Forces de Défenses et de Sécurité font leur travail, et nous demandons à tous ceux qui ont des informations pouvant les aider à les leur transmettre afin qu’elles puissent bien accomplir leur mission ».
Sur un possible lien entre les différentes attaques, (Ina Bao dans l’Oudalan, Djibo dans le Soum et l’attaque du Splendid et de Yibi), le Premier ministre a été on ne peut plus clair : « c’est évident. On n’a pas besoin de faire des enquêtes pour le prouver : attaquer un convoi de gendarmerie, enlever un couple australien à Djibo et mener une attaque de cette ampleur sur l’avenue Kwamé N’KRUMAH avec une violence inouïe qui est sans précédent dans notre pays. On n’a pas besoin d’enquêtes pour savoir qu’il s’agit d’actions coordonnées. Mais, dans son histoire le peuple burkinabè a eu à faire face à des défis beaucoup plus élevés, nous saurons faire face à cette situation avec le soutien de la population », a dit Paul Kaba THIEBA.
Concernant la composition du commando qui a attaqué sur l’avenue Kwamé N’KRUMAH, le Premier ministre a confirmé qu’il y avait des femmes parmi les assaillants.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Version imprimable