Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Décès de soldats burkinabè au Mali : Yacouba Isaac ZIDA s’incline sur les corps (...)

Décès de soldats burkinabè au Mali : Yacouba Isaac ZIDA s’incline sur les corps des six victimes

jeudi 9 juillet 2015

Les corps des six soldats burkinabè tués au Nord-Mali, le 2 juillet 2015, dans une embuscade revendiquée par Al-Qaïda au Magreb islamique (AQMI), sont arrivés ce jeudi 9 juillet 2015, à Ouagadougou. Le Chef du gouvernement, Isaac ZIDA, par ailleurs ministre de la Défense, le président du Conseil national de la transition (CNT), Moumina Shérif SY, les frères d’armes des défunts et les familles éplorées se sont inclinés sur les dépouilles mortelles à l’aéroport international de Ouagadougou avant l’inhumation prévue le vendredi 10 juillet prochain.

L’adjugant Sylverstre DIENDERE, les caporaux Ousmane COMPAORE, Saïdou ILBOUDO, Abdou Racide NAPON et les soldats de première classe Apolinaire SAWADOGO et Dieudonné OUEDRAOGO, tous membres du bataillon Badenya 3 déployé au Nord-Mali, ont été tués dans une embuscade tendue par AQMI, le 2 juillet 2015. Les corps des six soldats sont arrivés ce jeudi 9 juillet 2015 à Ouagadougou, à bord d’un avion affrété par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali(MINUSMA), au sein de laquelle opère Badenya 3.

Le Premier ministre et ministre de la Défense, Yacouba Isaac ZIDA, le président du CNT, Shérif SY, des membres du gouvernement, des militaires de tout rang, ainsi que les familles des victimes ont rendu hommage aux soldats tombés sur le champ de bataille. Le haut commandement militaire, par la voix du Chef d’état-major général des armées, le général Pingrenoma ZAGRE, a exprimé ses condoléances aux proches des disparus.

Le Mali, pays bénéficiaire des services de Badenya 3, a exprimé sa compassion à la Nation burkinabè. Le ministre de la Défense, Yacouba Isaac ZIDA, a reçu la lettre de condoléances de son homologue malien des mains de l’inspecteur général des services de l’armée malienne, le général Salif KONE. A sa suite, le Grand chancelier des Ordres maliens, le Colonel Djingaré TOURE, a élevé, à titre posthume, les soldats burkinabè tués au rang de « Croix de la valeur militaire », la plus haute distinction honorifique de l’armée.

L’inhumation des corps est prévue le vendredi 10 juillet prochain, en début de matinée.

Le bataillon Badenya 3 était constitué au départ de 850 Hommes dont 14 femmes et trois civils. Son déploiement, par vagues successives, a commencé le 27 janvier 2015.

Version imprimable