Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Ministères > Appui au secteur agricole : la Suisse apporte 8,74 milliards de FCFA au (...)

Appui au secteur agricole : la Suisse apporte 8,74 milliards de FCFA au Burkina Faso

mercredi 8 avril 2015

Le ministre de l’Economie et des Finances a signé des conventions avec la Suisse et la Chine Taïwan, le vendredi 3 avril 2015 à Ouagadougou. La première d’un montant d’environ 8,74 milliards de F CFA pour le soutien au secteur agricole et la seconde avec la Chine Taïwan, d’une valeur de plus de 27 milliards de F CFA pour les domaines de l’éducation, la santé et la formation professionnelle.

Dans le souci de renforcer leurs relations avec le Burkina Faso, la Suisse, la Chine Taïwan et le ministre de l’Economie et des Finances ont signé des conventions, le vendredi 3 avril 2015 à Ouagadougou. Avec la Suisse, deux conventions de financement d’un montant global d’environ 8, 74 milliards de F CFA ont été signées. En effet, la première convention, d’un montant de 6,5 millions de francs suisses, servira à financer le programme de Valorisation du potentiel agro-pastoral dans l’Est du Burkina Faso (VALPAPE). Ce programme qui va s’exécuter pendant la période allant du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2018 poursuit bon nombre d’objectifs tels que, améliorer la sécurité alimentaire des populations dans l’Est du Burkina, accroitre les revenus des producteurs et assurer la pérennité et la pertinence des investissements ruraux.

La deuxième convention, d’un montant de 10 millions de francs suisses, servira à financer le Programme d’appui à la modernisation des exploitations familiales (PAMEFA) qui s’étend sur la même période que la précédente. Ce programme vise à accroitre la production du riz, du maraîchage et de l’élevage, grâce à une évolution des techniques et outils de production, augmenter les revenus des agriculteurs et éleveurs par la facilitation de la transformation, la conservation, la commercialisation des produits agropastoraux et l’accès à des crédits adaptés. « Ces deux programmes constituent une contribution de la Suisse à l’opérationnalisation des orientations stratégiques du gouvernement burkinabè à travers le Programme national du secteur rural (PNSR) », a déclaré le directeur de la coopération suisse au Burkina Faso, Jean Bernard Dubois. Le ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire, François Lompo, a traduit toute sa gratitude au peuple suisse pour leur engagement aux côtés du gouvernement et du peuple burkinabè dans sa marche vers la quête permanente de l’autosuffisance alimentaire.

27,50 milliards de F CFA pour les Engagements nationaux

Avec la Chine Taïwan, le ministre en charge des finances a signé un accord de financement de 27, 50 milliards de FCFA. Cette somme permettra, entre autres, à financer la poursuite de 12 projets en cours d’exécution, le renforcement des capacités de suivi et d’évaluation du secrétariat permanent des Engagements nationaux et le renforcement des capacités de suivi et d’évaluation de l’ambassade de la Chine Taïwan pour l’appui à l’exécution des projets de coopération avec le Burkina Faso. Cet accord s’inscrit, selon le ministre de l’Economie et des Finances, Jean Gustave Sanon, dans la dynamique du partenariat engagé entre les deux pays et constitue une étape importante dans le processus d’intervention de la Chine dans les domaines de l’agriculture, la formation professionnelle, la santé et l’éducation. Pour lui, cet acte formalise le démarrage effectif de la mise en œuvre des engagements pris lors de la 10ème session de la commission mixte de coopération Burkina/ République de Chine.

Marina Théodorine BAYALA
(Stagiaire)

Sidwaya

Version imprimable