Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Une délégation de la mission d’évaluation de la corruption chez Son Excellence (...)

Une délégation de la mission d’évaluation de la corruption chez Son Excellence Monsieur le Premier Ministre

mardi 30 juin 2009

Le Premier ministre a reçu en audience le 26 juin 2009 une délégation de la mission d’évaluation de la corruption au Burkina Faso. La délégation était conduite par madame Elsa Gopala KRISHNAN du Secrétariat des Nations Unies pour la lutte contre la corruption et accompagnée par le Contrôleur Général d’Etat, monsieur Henri B. BESSIN. Elle s’est entretenue avec le chef du gouvernement sur la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la corruption.

Le Burkina Faso s’est en effet porté volontaire il y de cela un an pour un examen de sa mise en œuvre de la convention des Nations Unies contre la corruption. Cet examen, a précisé madame KRIHNAN, est conduit par une équipe d’experts du Rwanda et de la Grèce, assistée du Secrétariat des Nations Unies contre la drogue et le crime.

L’évaluation porte sur une phase écrite et une phase de visite pays et « le Burkina nous a invités cette semaine pour approfondir cette analyse et ce dialogue que nous avons déjà entrepris sur le texte réglementaire législatif mais aussi sur la pratique des institutions qui sont chargées de la lutte contre la corruption dans le pays » a précisé la porte parole de la délégation. « Au cours de cette semaine, nous avons rencontré de nombreuses autorités aussi bien publiques que privées, ainsi que la société civile, en somme un éventail très large d’acteurs qui s’occupent de lutte contre la corruption », a poursuivi madame Gopala KRISHNAN dans sa réponse à la presse.

L’examen a commencé avec l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat le 23 juin dans le locaux de l’institution et la délégation dit avoir été impressionnée par le degré de préparation de ces réunions, l’enthousiasme des participants et le dialogue constructif et positif sur la lutte contre la corruption dans le pays.

Version imprimable