Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Ministères > MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DU FASO SUR LE PROCESSUS (...)

MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DU FASO SUR LE PROCESSUS D’OPERATIONNALISATION DU SENAT

lundi 9 septembre 2013

Le 12 août 2013, j’ai donné des instructions au Premier Ministre et au Ministre d’Etat chargé des relations avec les institutions et des réformes politiques, de convoquer le Comité de Suivi et d’Evaluation de la mise en œuvre des réformes politiques consensuelles, à l’effet de me soumettre, pour le 31 août 2013, un rapport circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat, assorti de recommandations et propositions appropriées dans un esprit de consolidation des institutions républicaines.

Ce rapport m’a été remis le 30 août 2013.

Après avoir pris connaissance des recommandations consensuelles déjà mises en œuvre suite aux conclusions du Conseil Consultatif sur les Réformes Politiques (CCRP) et analysé les propositions du Comité sur le processus d’opérationnalisation du Sénat institué par la Constitution, je salue la qualité et la pertinence des réflexions.

Je félicite toutes les composantes qui ont pris part activement aux travaux de ce comité ayant abouti à de nouvelles propositions adoptées par consensus.

Le Sénat est une institution d’un grand intérêt pour la démocratie en permettant d’élargir à des composantes non partisanes, la production législative : il mérite, à ce titre, d’être bien compris.

En tant que Président du Faso et garant de l’unité nationale, j’appelle le Gouvernement à élargir les concertations à toutes les composantes sociales et politiques pour bien asseoir la pertinence de cette institution républicaine.

Par ailleurs, j’invite les acteurs politiques à créer et à développer entre eux des échanges constructifs pour un raffermissement continu de la cohésion sociale et un approfondissement de notre processus démocratique.

Ouagadougou, le 06 septembre 2013.

Blaise COMPAORE,
Président du Faso
(Site web : www.presidence.bf)

Version imprimable