Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Discours du Premier Ministre > DECLARATION INTRODUCTIVE A LA CONFERENCE DE PRESSE DE SON EXCELLENCE BEYON (...)

DECLARATION INTRODUCTIVE A LA CONFERENCE DE PRESSE DE SON EXCELLENCE BEYON LUC ADOLPHE TIAO, PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT : Thème central : « le nouveau Gouvernement »

jeudi 10 janvier 2013

Mesdames ; messieurs,

Chers confrères de la presse nationale et internationale,

Suite à ma nomination aux fonctions de Premier ministre à l’issue des élections législatives et municipales du 02 décembre, permettez-moi, avant toute chose, de saisir cette opportunité qui m’est offerte, pour exprimer à son Excellence monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Chef de l’Etat, toute ma reconnaissance et mes sincères gratitudes. Du fond du cœur, je lui dis merci pour cette confiance renouvelée à mon endroit et je réitère mon ferme engagement et ma détermination à donner le meilleur de moi-même, pour le plein accomplissement des nobles missions qu’il a bien voulu me confier.

Au sortir des scrutins couplés législatives et municipales qui ont consacré l’avènement d’un nouveau dispositif institutionnel, je voudrais féliciter à nouveau la Commission électorale nationale indépendante, les institutions judicaires et l’ensemble de la classe politique nationale pour le bon travail accompli, le bon déroulement du processus ainsi que la qualité des résultats enregistrés. Je félicite tous les élus et leur souhaite du succès dans leur mandat respectif. J’invite tous les acteurs, notamment les partis et formations politiques à œuvrer au renforcement de la paix sociale, de l’unité nationale et de l’ancrage des valeurs républicaines et démocratiques.

Je salue également l’avènement de la cinquième législature qui confirme la solidité de nos institutions. J’adresse mes chaleureuses félicitations à son Excellence monsieur Soungalo Appolinaire OUATTARA, Président de l’Assemblée nationale. Je reste persuadé qu’avec lui, la tradition de franche et bonne collaboration entre le Parlement et le Gouvernement va se renforcer.
Je lui renouvelle ma reconnaissance pour la consolidation des relations exemplaires qui ont toujours existé entre les deux institutions et que nous travaillerons à perpétuer pour la bonne exécution du programme politique du Président du Faso : « Construire, ensemble, un Burkina émergent ».

Chers consœurs, chers confrères journalistes,

J’ai souhaité que nous échangions ce soir sur la composition du nouvel exécutif. En effet, le contexte postélectoral, les changements intervenus dans la composition du Gouvernement rendu public le 02 janvier, peuvent susciter de légitimes interrogations au sein de l’opinion. Il est donc de notre devoir à vous et à moi, d’éclairer nos concitoyens et l’opinion internationale.

La philosophie qui a motivé la composition de ce gouvernement s’inscrit dans la tradition que le Chef de l’Etat a toujours prônée. A savoir, l’ouverture à toutes les forces sociales et politiques qui peuvent composer dans la mise en œuvre réussie de son projet de société.

Ce Gouvernement, qui est un gouvernement d’action, a pour objectif principal, l’accélération de l’exécution du programme présidentiel. Comme vous le savez, le nouveau référentiel de notre action « la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) » tire sa légitimité du programme quinquennal 2010-2015 « bâtir, ensemble, un Burkina émergent ».

De ces deux documents majeurs est issu « le Programme d’action gouvernemental pour l’émergence et le développement durable PAGEDD ».
Les années 2011 et 2012 ont été marquées par les troubles, la gestion de la crise alimentaire, le rétablissement de la paix sociale, l’ancrage du dialogue social et politique, les réformes politiques, le renouvellement des pouvoirs législatifs et locaux, la stabilisation de nos institutions sociales et politiques.

L’année 2013 et suivantes nous interpellent pour l’action et, le nouvel exécutif formé le 02 janvier a reçu des orientations claires du Chef de l’Etat dans ce sens. Il s’agit donc d’une équipe de combat pour consolider les fondamentaux de notre économie, stimuler la croissance, accroitre les indicateurs pour le bien être des Burkinabè. Il s’agit pour nous de poursuivre nos efforts pour le renforcement de la bonne gouvernance.

Chers consœurs et chers confrères,

Dans l’attente de vos questions, permettez-moi, De vous formuler toute ma reconnaissance pour votre appui, vos observations, vos critiques constructives qui m’ont servi souvent de boussole et surtout de stimulant, dans la conduite de l’action gouvernementale. Je voudrais vous encourager à persévérer dans le professionnalisme et les initiatives courageuses et audacieuses au sein de vos rédactions afin de bonifier en 2013, vos diverses contributions aux efforts de construction de notre nation.

Je formule pour chacune et chacun de vous, pour vos familles et pour l’ensemble de la presse nationale et internationale au Burkina et ailleurs, mes vœux de santé, de paix et de réussite.

Je vous remercie.

Jeudi 10 janvier 2013

Version imprimable