Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Ministères > Aéroports africains : Quels remèdes pour la crise financière ?

Aéroports africains : Quels remèdes pour la crise financière ?

mardi 26 mai 2009

Les gestionnaires de la plateforme aéroportuaire d’Afrique du Centre et de l’Ouest se réunissent du 26 au 28 mai 2009 à Ouagadougou autour de la problématique : “Crise financière et gestion des aéroports“. Le Ministre des Transports, Me Gilbert Noël Ouédraogo a présidé la cérémonie d’ouverture dans la salle de conférence de l’hôtel Laïco, Ouaga 2000.

Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso abrite depuis ce matin, la 3ème Assemblée générale de l’Union des Gestionnaires des Aéroports d’Afrique du Centre et de l’Ouest (UGAACO). Les présentes assises se déroulent dans un contexte de crise économique générale où les compagnies aériennes du monde ont enregistré particulièrement une perte de 8 milliards de dollars. Dans cette situation durement ressentie par les économies fragiles de nos Etats africains, quelle peut être la contribution de l’UGAACO ?

Le premier responsable en charge des transports au Burkina Faso, Me Gilbert Noël Ouédraogo a donc interpellé les acteurs de la plate-forme aéroportuaire à déployer des stratégies efficaces et diligentes en tirant partie des opportunités engendrées par cette crise en minimisant les coûts de production et en améliorant les recettes.

Convaincu que notre continent présente des avantages comparatifs importants, le ministre des Transports note que nos lignes présentent une exploitation rentable et l’industrie africaine du transport aérien doit se focaliser sur l’avenir en s’engageant inéluctablement dans les investissements à long terme, notamment les infrastructures et le capital humain. Me Gilbert Noël Ouédraogo se réjouit de cette option car son pays, le Burkina Faso, donne l’exemple en s’engageant résolument dans la politique de modernisation des infrastructures aéroportuaires.

Ainsi, la maîtrise de l’urbanisation et la sécurité des infrastructures aéroportuaires sont des thématiques qui naturellement s’invitent au cours des présents échanges. Le directeur général de la société aéroportuaire Lomé – Tokoin, président sortant de l’UGAACO, M.Komla Pascal, a noté qu’au sortir de cette 3e Assemblée générale, d’autres enjeux comme la désignation du pays abritant le siège, les questions relatives au secrétariat et la trésorerie, doivent être résolues.

C’est donc au prix d’une analyse concertée et d’une démarche assortie de gestion planifiée de nos politiques communes de développement du transport aérien continental que cette 3ème édition de l’UGAACO remplira toutes ses promesses.

DCPM - MT

Version imprimable